Les représentations diplomatiques du Sénégal

La mondialisation actuelle impose des relations renforcées et bilatérales entre les pays .

Presque au sein de chaque gouvernement, se trouve un Ministère des Affaires Etrangéres chargé de représenter, défendre et promouvoir les intérêts du Sénégal et des Sénégalais à l’international.

Pour mieux renforcer ces coopérations internationales, le Sénégal entretient plusieurs relations diplomatiques dans le monde et a signé plusieurs accords et traités internationaux.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ab/Diplomatic_missions_of_Senegal.png/675px-Diplomatic_missions_of_Senegal.png

Représentations diplomatiques du Sénégal

Les missions diplomatiques

Elles ont pour rôle de resserrer les liens de coopération politique, économique, culturelle et technique qui unissent le Sénégal et les autres pays.

Les missions diplomatiques du Sénégal comprennent : des ambassades; des consulats; deux missions permanentes auprès de l’ONU ( à New-York et à Genève) ; une mission permanente auprès de l’Union Européenne à Bruxelles ; une mission permanente auprès de l’Unesco à Paris et une mission permanente auprès de la FAO à Rome.

L’ambassade

C’est le lieu où sont installés les services de la mission diplomatique dont l’ambassadeur est le chef de poste.

Ce dernier reçoit une mission de son Président de la République et il le représente dans plusieurs pays à la fois.

L’ambassade du Sénégal en Afrique du sud a comme juridiction : Afrique du Sud ; Eswatini ; Zambie; Botswana; Zimbabwe; Malawi; Swaziland; Lesotho; Namibie; Madagascar; République du Mozambique.

L’ambassadeur est chargé de développer les relations dans tous les domaines entre son pays et le pays où il est accrédité.

Il effectue auprès du gouvernement local les démarches que lui indique le Ministre des Affaires Etrangéres de son pays. Sa prise de fonction est toujours précédée d’une présentation de lettres de créances au Président de la République du pays accréditaire.

Répartition des ambassades du Sénégal dans le Monde

Le consulat général

Le consulat général est le service géré par le Consul Général. Ce dernier est un agent diplomatique chargé de défendre les intérêts de ses compatriotes à l’étranger. Il les assiste et assure leur protection.

Le consulat délivre les passeports , les visas et enregistre les actes d’état-civil .

Amadou Diallo, Consul général du Sénégal à Paris

Le chef de l’état peut nommer des consuls honoraires. Dans ce cas leur fonction est gratuite. Ils sont à la tête d’une agence consulaire , bureau délégué d’un consulat général dans une ville de la circonscription consulaire autre que la ville où se situe le Consulat général ou le Consulat.

En France , Le Sénégal possède 4 consulats généraux, une agence consulaire et 7 consulats honoraires.

L’immunité diplomatique

Elle a pour origine la convention de Vienne de 1961 qui interdit l’arrestation de l’agent diplomatique. Elle interdit toute atteinte à sa personne, à sa liberté, à sa dignité . La convention de Vienne prévoit la liberté de déplacement et de circulation des agents diplomatiques.

Il s’agit d’un statut très protecteur offert par les États aux diplomates et à leurs familles basés à l’étranger. L’immunité diplomatique repose sur le principe d’inviolabilité. Cette protection diplomatique permet notamment aux personnes d’échapper à des poursuites judiciaires à l’étranger. Mais ce n’est pas tout.

Ses bénéficiaires …

Elle s’applique à tous les agents diplomatiques, au personnel administratif et technique, aux fonctionnaires consulaires de carrière et à leurs familles.

Les locaux officiels sont soumis à cette même protection. Par exemple, les bâtiments sénégalais basés à l’étranger ne peuvent faire l’objet de perquisition ou être saisis.

De même, la correspondance officielle et les valises diplomatiques sont inviolables. Elles ne peuvent être ni ouvertes, ni retenues, ni soumises à des contrôles électroniques ou par rayons X, sauf cas très exceptionnels.

Son utilité ….

Ses principes ont été inscrits dans dans la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques du 18 avril 1961 et la Convention de Vienne sur les relations consulaires du 24 avril 1963. «Le but des privilèges et immunités est non pas d’avantager des individus mais d’assurer l’accomplissement efficace des fonctions des Missions en tant que représentant des États», peut-on lire en préambule du traité. «Ce statut permet de lutter contre les abus et les pressions que pourraient exercer le pays d’accueil sur le personnel diplomatique étranger».

Ses limites …

Si le diplomate et sa famille sont protégés en toute circonstance, les fonctionnaires consulaires ne le sont pas en cas de crime grave.

De la même manière, un haut fonctionnaire issu d’une organisation internationale ne sera protégé que dans le cadre de son activité professionnelle et ne pourra prétendre bénéficier de l’immunité diplomatique pour des affaires privées.

Le pays d’accueil peut demander aux autorités du pays d’origine de lever l’immunité d’un de ses agents en cas d’infractions graves

Accords, conventions et traités

Le Sénégal a signé de nombreux accords, des conventions et des traités avec la plupart des pays du monde et des institutions internationales.

L’accord est un arrangement entre pays: Accord de pêche entre le Sénégal et l’Union Européenne.

Une convention est un accord acceptée de tous : Convention entre le Sénégal et la Société Sénégalaise des Phosphates de Thiès.

Un Traité est une convention entre États : Traité entre le Sénégal et La France instituant un partenariat en matière de coopération militaire.

Le président est le responsable des accords, conventions et traités. Après signature, les ministres concernés sont chargés de les appliquer. Une commission mixte est mise en place pour l’application.

Importance des missions diplomatiques

AfriqueAmériqueAsieEuropeOcéanie
Ambassades2051312
Consulats Généraux11161
Consulats honoraires1117654
Vice consulat Honoraire1
Agence Consulaire1
Mission ONU11
Mission FAO1
Mission UE1

Répartition des missions diplomatiques du Sénégal

Récemment, en 2016 , des étudiants sénégalais avaient alerté sur leur situations difficiles: pas de bourses, pas de passeports valides et des conditions de vie difficile.

Leur situation était d’autant plus compliquée que le Sénégal n’a pas de représentation diplomatique dans le pays où ils étaient , en l’occurrence ,le Vénézuela .

Ceci démontre l’importance pour les sénégalais de la diaspora d’avoir des représentations diplomatiques dans leur pays de résidence. Finalement des diplomates se sont déplacés pour leur faire leur passeport et ils ont reçu des indemnités … La fin d’une longue traversée du désert.

Diplomatie Sénégal – Mauritanie

Le conflit Sénégalo-mauritanien de 1989 s’est soldé par la rupture de leurs relations diplomatiques pendant plusieurs années, des dizaines de milliers de victimes dans les deux pays, des milliers de réfugiés de part et d’autre, sans parler des répercussions non négligeables sur la politique intérieure sénégalaise. Elle a marqué durablement les relations entre les différentes communautés.

Malgré le rétablissement des rapports entre les deux pays, les relations restent tendues : le problème de transhumance du bétail mauritanien au Sénégal, le renvoi des pêcheurs sénégalais de Mauritanie …

Cependant et les actions diplomatiques permettent de tempérer la situation et d’arrondir les angles.

Émigration clandestine: l’Espagne et le Sénégal signent des accords

https://atalayar.com/sites/default/files/styles/foto_/public/noticias/Atalayar_Arancha%20Gonz%C3%A1lez%20Laya%2C%20ministra%20de%20Asuntos%20Exteriores%20Espa%C3%B1a%2C%20Aissata%20Tall%20Sall%2C%20ministro%20de%20Exteriores%20Senegal.jpg?itok=cVm_2rdL
La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, lors d'une rencontre avec la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aissata Tall Sall, lors de sa visite à Dakar le 22 novembre 2020 

Les deux ministres des affaires étrangères ont signé un accord bilatéral en matière de sécurité sociale qui permettra une portabilité des cotisations afin d’encourager les migrations régulières ; de favoriser les retours volontaires des sénégalais résidents en Espagne vers le Sénégal dans la mesure où ils conserveront les droits acquis ; de comptabiliser les années cotisées et d’améliorer la situation des travailleurs et des entreprises espagnols au Sénégal étant donné qu’il permettra une prise en compte des retraites.

Sources :
CONVENTION DE VIENNE SUR LES RELATIONS DIPLOMATIQUES 1961
Les missions diplomatiques et consulaires du Sénégal
Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.