Résilience à la covid-19, made in Sénégal !

Pour atténuer les effets de la pandémie de Covid-19 sur les populations et les entreprises, le Chef de l’Etat a mis en place le Programme de Résilience Economique et Sociale (PRES) qui est financé par le Fonds de Riposte contre les effets de la Covid-19 dénommé « Force Covid-19 » doté à hauteur de 1.000 milliards FCFA.

Les sénégalais n’ont pas été en reste. La covid-19 renforcée par les inondations a remis à jour notre valeur nationale : la téranga à travers les initiatives de solidarité et d’entraide posées par nos compatriotes.

Nous vous  invitons à un retour vers 2020 pour découvrir les belles actions entreprises par les sénégalais.

Les racines de l’espoir

Les racines de l’espoir est une association trés connue surtout par rapport à leur activité liée à l’hygiène et à la santé . L’association a mieux fait connaitre la maladie de l’ichtyose congénitale.

Mais elle s’est aussi énormément faite remarquer lors de la pandémie du covid-19 et des inondations.

Entre autres actions, l’association et sa présidente Sophie Gueye, ont collecté gels, masques , matelas et denrées alimentaires et les ont distribués aux populations vulnérables et aux sinistrés.

On se rappelle aussi les avoir vu aller pomper l’eau directement dans les maisons des sinistrés.

Une belle solidarité parsemée de compassion menée par de jeunes sénégalais, et ça on achète !!!

Les petites Gouttes

L’association est connue pour venir en aide aux personnes défavorisées, aux personnes en situation de handicap, aux personnes atteintes d’albinisme et aux talibés. Elle se bat depuis des années contre la mendicité des enfants.

Le 26 Mars 2020, pour protéger les enfants talibés contre la covid, l’association faisait appel à toutes les bonnes volontés , afin d’avoir suffisamment d’aides et de dons alimentaires pour pouvoir confiner 150 talibés au sein de 4 daraas.

L’objectif était de protéger les enfants mais d’empêcher aussi  qu’ils soient source de propagation du virus.

Pour cela , il fallait financer une partie des loyers des daraas, les factures, les repas et toutes autres dépenses nécessaires au confinement des daraas.

Pari grandement réussi .

 

Les donateurs ont répondu à l’appel et ont permis de protéger une centaine d’enfants .

Évidemment en amont, l’association a fait une campagne de sensibilisation sur le coronavirus auprès des différents daraas et sur l’importance des gestes barrières accompagnés de distribution de savons et détergents en faveur des talibés.

A travers ces actions , l’association nous rappelle que les Talibés font partie intégrante de notre société et qu’il faut qu’on change le regard qu’on a envers eux pour ne plus les laisser en marge de la société.

Les étudiants de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar

Quoi de mieux qu’une crise de la covid-19 pour mettre à l’épreuve nos étudiants, l’avenir de notre pays.

C’est ainsi que l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) Dakar a mis en place une cellule scientifique de lutte contre la covid-19 afin de mettre à contribution ses étudiants et ses laborantins.

A travers cette initiative, l’ESP et ses étudiants ont permis la production de gel hydroalcooliques sous forme de flacon de 500 ml.

Par ailleurs, la ville de Dakar Plateau s’est vu fourni de 1500 litres de gel hydro-alcoolique. Les étudiants ont aussi par la même occasion fabriqué un distributeur de gels qui permet de recevoir du gel sans avoir à toucher le flacon ou les supports.

Concernant les structures sanitaires, le robot Dr CAR, créé par les étudiants de l’ESP a permis de réduire les risques de transmission du virus du patient aux agents de santé.

Le robot comprend plusieurs langues ; wolof, fulani, français et anglais.

Du made in Sénégal comme on aime.

Et ils ne sont pas arrété en si bon chemin. Dans le but de pouvoir sensibiliser aussi les populations et protéger ceux qui doivent aller dans des zones à forte densité, ils ont crée Mobigel , un vélo mobile distribuant du gel tout en leur permettant de sensibiliser les sénégalais sur la pandémie.

Vous l’aurez compris, l’éducation est une arme !

Les masques made in Sénégal

A l’énoncé de l’importance des gestes barrières , certains couturiers et stylistes n’ont pas hésité à mettre la main à la pâte pour fabriquer des masques.

On avait assisté à une course vers les masques dans le monde entier , et nos couturiers ont contribué à leur manière pour fournir des protections aux populations sénégalaises afin de palier au manque qui se profilait.

Les chefs religieux

Les autorités religieuses du pays ne sont pas restés de marbre aussi face à cette crise.

On se rappelle de la contribution de 200 millions de Serigne Mountakha Mbacké pour la lutte contre le covid-19. Il vient d’ailleurs de reporter la tenue du Magal de Porokhane prévu le 25 Févrirer 2021.

Le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour a lui dés le début, essayé d’éviter les rassemblements en fermant les mosquées et en annulant l’organisation du Gamou afin d’éviter l’explosion des cas.

Il a par ailleurs fait plusieurs sorties pour inciter les sénégalais au respect des mesures barrières et a incité l’Etat à plus de transparence dans la gestion de la covid-19.

L’Eglise du Sénégal quant à elle portait à notre connaissance dés le mardi 17 mars 2020, la suspension provisoire des offices religieux à caractère public comme les messes publiques, les chemins de croix public durant le carême .

Cette mesure a été maintenue même après la décision du Chef de l’Etat de permettre l’ouverture des lieux de culte à partir du 12 Mai.

Les influenceurs

On les suit sur les réseaux sociaux, ils sont jeunes, drôles mais n’hésitent pas à s’investir quand il le faut.

Au début de la pandémie, on a vu les jeunes influenceurs profiter de leur audience pour sensibiliser jeunes et adultes .D’ailleurs une trés belle vidéo a été tourné avec leur participation à tous pour expliquer comment le covid-19 se transmet par des gestes du quotidien .

Mame Balla Mbow avait quant à lui fait une vidéo où il jouait le rôle du,coronavirus et il expliquait comment il se propageait et attaquait l’organisme des malades.

Une manière ludique de sensibiliser aussi les populations de la banlieue d’où il est originaire.

… demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays.

Vous l ‘aurez compris , les citoyens sénégalais n’ont pas attendu l’État pour se mobiliser et faire face au coronavirus et aux inondations. Nous saluons leur engagement et toutes les actions sociales menées pour l’intérêt général.

Une manière aussi d’illustrer les paroles historiques de Kennedy :  » ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. »

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.